Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/05/2009

Football : Paris FC - Rodez en direct

Bienvenue au stade Charléty où sera donné à 20 heures le coup d'envoi de la rencontre entre le Paris FC et Rodez, comptant pour la 35e journée de National. La pelouse est belle, la température estivale (20°) mais l'enceinte de 20 000 places risque de sonner creux car ce match entre le 8e et le 11e pourrait bien ne pas mobiliser la grande foule.

Exceptionnellement, pas de vidéo demain des meilleurs moments de cette partie et des réactions des entraîneurs sur ce blog de la rédaction sportive de Centre Presse car il est formellement interdit de filmer au stade Charléty.

* PARIS FC : Demarconnay - Valéri, Durand, Diawara, Amoah, Vaugeois, Weber, Diakité, Losilla (cap.), Kébé, Cioni. 
- remplaçants : Lucas (2e gardien), Bennai, Yenga, Kiaku et Macalou.
- entraîneur : Jean-Marc Pilorget.

* RODEZ : Sopalski - Lisembart, Gace, Choplin, Ramond - Ursule (cap.), Laneau, Cassan, Belaud, Lorthioir - Dupuis.
- remplaçants : Beuve (2e gardien), Vidal, Alet, Diawara.
- entraîneur : Franck Rizzetto.

- Arbitre : Johan Hamel, assisté de Michel Dolmadjian et Sébastien Munos.

Environ 150 spectateurs, dont une cinquantaine de supporters ruthénois.

 PARIS FC 2 - RODEZ 0

90. C'est fini à Charléty, pas la moindre seconde de temps additionnel et une victoire logique du Paris FC face à des Ruthénois qui ont proposé une prestation sans grande conviction.

88. A Rodez, entrée de Vidal à la place d'Ursule. Le brassard de capitaine pour Ramond.

86. Valéri décale Durand sur la droite dont le centre tombe sur Yenga ; amortie de la poitrine et frappe enchainée du gauche mais Sopalski se couche bien sur sa ligne.

85. Gace arrache un ballon aux 25 mètres, dont hérite Dupuis mais le tir instantané de l'ancien Toulousain ne surprend pas Demarconnay.

83. Au Paris FC, Kébé laisse sa place à Bennai.

80. Alors que le match tourne à la démonstration, Cassan trouve l'énergie pour fausser compagnie à la charnière du Paris FC. L'Entrayol dribble le gardien mais son tir, un peu mou en bout de course, est détourné en corner sur la ligne par Diakité.

74. Diawara remplace Laneau à Rodez.

73. BUT POUR PARIS FC ! Fraîchement rentré, Yenga fait la différence côté droit et délivre un caviar pour Vaugeois dans la profondeur. Le gaucher du Paris FC ne se pose pas de question et adresse une frappe croisée à l'entrée de la surface sur laquelle Sopalski ne peut rien malgré une belle détente.

71. Alors que Cioni se fait soigner à la tête après un choc avec Dupuis, le flanc gauche de la gauche est dégarni. Lorthioir s'y engouffre après un raté de Weber mais sa frappe est déviée par Demarconnay.

68. Le buteur parisien Amoah laisse sa place à Yenga.

66. Il n'y a plus qu'une équipe sur le terrain avec des sang et or cantonnés aux tâches défensives. Sur chaque action, ils perdent le ballon après deux passes et laissent l'entière initiative aux Francilliens.

63. Pas de réaction de la part des Ruthénois qui étaient décidés semble-t-il à se contenter de ce nul. Mais, les Parisiens ont fait sonner le réveil et la mission parait quasi impossible pour des Aveyronnais sans ressort.

57. BUT POUR PARIS FC ! Après une première chaude alerte repoussée difficilement par la défense de Rodez, le PFC obtient un corner. Il est parfaitement tiré par Diawara pour une tête décroisée surpuissante d'Amoah au point de penalty qui ne laisse aucune chance à Sopalski.

55. Coup franc lointain de Vaugeois qui dépose, du pied gauche, le ballon sur la tête de Kébé mais Sopalski intervient à point nommé au-dessus du cuir chevelu de l'attaquant du Paris FC.

53. Les remplaçants sont partis s'échauffer. C'est la seule information qui retient l'attention du public !

49. Cassan dévie en retrait vers Lorthioir qui ne se pose pas de question mais la frappe du meilleur réalisateur de Rodez (9 buts) de 30 mètres s'envole et sort même de l'enceinte de Charléty pour tomber boulevard Kellermann.

46. C'est reparti entre Parisiens et Ruthénois avec les vingt-deux mêmes acteurs.

45. C'est la mi-temps à Charléty sur ce score nul et vierge entre le Paris FC et Rodez. Les deux équipes ne méritent pas mieux !

39. Tir lointain de Diakité, une frappe sans conviction du défenseur central qui résume bien l'impuissance de son équipe, qui n'inquiète pas Sopalski, lequel accompagne du regard le ballon au-dessus de sa transversale.

37. Le Paris FC sort enfin de ses 30 mètres pour une chevauxchée de Kébé, qui remet en retrait pour Valéri ; le centre du puissant milieu de terrain est remis par Amoah vers Vaugeois dont la frappe terrible du gauche oblige Sopalski à un superbe arrêt.

34. Ursule décale Lorthioir côté gauche dont le centre est dévié vers le second poteau où Dupuis réussit un ciseau au nez et à la barbe de Diakité mais Demarconnay ne se laisse pas surprendre et claque le ballon en corner. Un coup de pied de coin qui ne donne rien.

31. Le rythme n'était pas bien élevé - ça sent la fin de saison ! - mais, depuis quelques minutes, les 22 acteurs ont confondu les saisons. Ils viennent de rentrer en hibernation !

28. Alors que, dans les tribunes, les supporters ruthénois mènent largement aux points, sur le terrain, ce n'est plus la même musique. Les hommes de Franck Rizzetto n'ont plus franchi le milieu de terrain depuis de longues minutes.

25. Le Paris FC prend le jeu à son compte. Lorthioir perd un ballon facile aux 30 mètres face à Losilla qui enchaine par une frappe qui éclaire le ciel de la Capitale.

24. Tir en pivot de Durand de l'entrée de la surface mais Sopalski est tranquillement sur la trajectoire.

23. Diawara au coup franc et tête plongeante défensive de Cassan qui écarte le danger.

21. Les Ruthénois sont les plus entreprenants, se sont créés la seule véritable occasion mais le Paris FC a choisi de procéder par contres avec Durand et le capitaine Losilla à la baguette.

18. Coup franc de Cassan dans le paquet avec une défense qui renvoie comme elle peut sur Belaud. L'ex-Lavallois dégaine une frappe splendide des 25 mètres mais Demarconnay réalise un arrêt tout aussi exceptionnel à l'horizontale !

17. Acteurs identiques pour une même action mais Dupuis n'arrive pas à prendre le dessus sur Weber dans la surface. 

12. Cassan récupère le ballon dans les pieds de Kébé aux 40 mètres, s'avance dans le couloir droit et sert Dupuis en profondeur. L'avant-centre du Raf coupe la trajectoire acrobatiquement mais sans danger pour Demarconnay.

10. Timide accélération de Durand qui sert Amoah côté droit ; l'attaquant échappe à Gace mais son centre tombe dans la niche de Sopalski.

8. Pas grand chose à se mettre sous la dent, tant et si bien que Demarconnay et Sopalski n'ont pas encore touché le ballon. 

5. Excepté un raid de Belaud côté droit dont le centre n'a pas trouvé preneur, les cinq premières minutes se sont déroulées dans le rond central avec un round d'observation très net.

1. C'est parti à Charléty avec les absences de Sarr (suspendu) et Kharbouch (blessé) du côté du Paris FC, alors que Yenga,  le meilleur buteur parisien (10 buts), est sur le banc. A Rodez, Franck Rizzetto doit composer avec les blessures de Lescure, Badin et Pacios, tandis que Castanier a été laissé à la disposition de l'équipe réserve. 

En attendant un éventuel bon résultat (nul ou victoire), synonyme de maintien, première bonne nouvelle pour les Ruthénois : Franck Rizzetto a prolongé aujourd'hui son contrat pour deux ans à Rodez. Commentaire d'Alain Plet, président du Directoire du Raf : "On a pris le temps qu'il fallait et les choses ont été faites entre gens intelligents".

19:39 Publié dans Raf | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : raf, football, parisfc

Commentaires

L'interdiction de filmer est elle en relation avec l'appel d'offre demandé par la FFF pour filmer les matchs de national ?

Écrit par : george de la jungle | 08/05/2009

L'hibernation est profitable au RAF ... 1 ti point fera l'affaire !

Écrit par : Dan12 | 08/05/2009

Oh lala c'est pas possible. Il sont vraiment au bout du roulot les petits ruthénois ! =(

Écrit par : zera12 | 08/05/2009

le prochain match mettez des joueurs hyper motivés pour sauver le club

Écrit par : dédé | 08/05/2009

vivement l année prochaine avec de vrais objectifs et de vrais joueurs motivés

Écrit par : nico | 08/05/2009

Sopalski, Lorthioir et Cassan , les seuls motivés apparemment, ...C'est peu :(

Écrit par : Dan12 | 08/05/2009

Soit, les joueurs ne sont pas parfaitement dans leur assiette, mais a mon avis la gestion du groupe n'est peut-être pas étrangère à cette situation. Le staff se lache sur la Cdf, avec des espoirs vraiment hors normes, sans se rendre compte de la position très délicate de l'équipe II, on prépare des joueurs blessés à la hache, pour créer l'exploit et les montrer, et on ne se préoccupe pas de former, de préparer un groupe pour l'avenir, décidément depuis l'arrivée dans ce club sain de personnages plus imbus de leur petite personne que
du travail à y faire, rien ne tourne plus rond. Un entraineur qui ne s'affirme plus ou pas, un préparateur en quète d'exploit plus que d'un travail de fond (physique de l'équipe en dents de scie depuis 1an 1/2, blessés à répétition...), et un manager (venu de presque nulle part)
très psychologue qui se montre bien le patron lors des interviews, mais patron de quoi? Messieurs, à traiter les joueurs comme vous le faites quotidiennement, étonnez-vous du retour de baton!!! des départs, (peut-être souhaités)!!!

Écrit par : mirabeau | 08/05/2009

Et demain y en a qui feront les beaux au stade de France, rien à cirer de l'avenir du club.

Écrit par : dédé | 08/05/2009

VOUS AVEZ PARFAITEMENT RAISON MR MIRABEAU
IL NE FAUT PAS CACHER LA REALITEE DES CHOSES.
TOUT CELA EST UNE HONTE...
EN ESPERANT, LE DEPART DE BEAUCOUP DE JOUEURS MAIS,
MALHEUREUSEMENT PAS L'ENTRAINEUR, UN HOMME QUI N'A PLUS SA PLACE DANS CE GROUPE.

Écrit par : MR | 09/05/2009

Paris FC n'est pas le modeste PSG de la coupe de France... La victoire du RAF a été surévaluée, et le match contre Rennes a remis les pendules à l'heure comme cette fin de championnat de National qui sent l'aligot brûlé pour le RAF...

Écrit par : biniou12 | 12/05/2009

Les commentaires sont fermés.