Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/05/2011

Football : Rodez - Niort (National, 42e journée)

Bonsoir et bienvenue au stade Paul-Lignon. Coup d'envoi à 20 heures.

LES EQUIPES

RODEZ : Chazottes - Ramond, Mallein, Laneau, Chougrani - Moura-Komenan, Castanier, Ursule, Lorthioir - Alet, Darchy.

remplaçants : Beuve (gardien), Laoudihi, Ekeng Ekeng, Sané, Bouscarrat.

NIORT : Aubeneau - Letzelter, Konaté, Camara, Bernard - Hebras, Durand (cap.), Tourenne, Diaw - Dembélé, Glombard.

remplaçants : Pigeau (gardien), Giraudon, Bacle, Guezoui, Pigeau.

Arbitres : M. Falcone, assisté de MM. Rossignol et Jouannaud.

 LE DIRECT

RODEZ - NIORT : 1-1

90+4. C'est fini. Rodez termine le championnat à la 18ème place.

90+3. Sané tente une vollée dans la surface, mais son tir passe de peu au-dessus.

90. Laoudihi lance Bouscarrat dans le dos de la défense. L'avant-centre bute sur la sortie d'Aubeneau.

88. Troisième changement à Rodez. Sané remplace à Ursule, qui a droit aux applaudissements nourris de Paul-Lignon pour son dernier match

86. Bouscarrat déclenche un tir en pivot depuis l'extérieur de la surface qui tutoie le montant droit d'Aubeneau.

84. pour l'instant, Rodez conserve le 18ème rang, car Plabennec a concédé l'égalisation face à Pacy (1-1).

83. Castanier se fait sermonner par l'arbitre, mais pas de carton.

81. BUT pour Niort ! Sur le corner qui suit, Darchy récupère le ballon et joue avec le feu dans la surface. Mal lui en a pris, car Guezoui récupère le cuir et fusille Chazottes du droit.

80. Coup franc de Dembele, repoussé en corner par Chazottes.

76. Bayonne, qui mène devant Cannes (1-0), repasse devant Rodez au classement provisoire.

75. Troisième changement à Niort. Hebras laisse sa place à Giraudon.

74. Deuxième changement à Rodez. Laoudihi remplace Chougrani. Du coup, Lorthioir glisse au poste d'arrière gauche.

72. Seul dans la surface à la réception d'un centre de Lorthioir, Darchy bute sur Aubeneau, auteur d'un arrêt réflexe à bout portant.

71. Letzelter centre depuis le côté droit pour Bacle, qui ne cadre pas sa reprise de la tête.

67. Depuis quelques minutes, Niort met le pied sur le ballon mais a du mal à se montrer dangereux.

63. Premier changement à Rodez. Bouscarrat remplace Alet.

61. Contre ruthénois. Alet lance Lorthioir en profondeur. Le gaucher tente un lob, mais le ballon file loin au-dessus de la transversale.

57. Deuxième changement à Niort. Ghezoui remplace Diaw.

56. Les Ruthénois ont décidé d'animer la seconde période ! Lorthioir centre pour Alet, dont le tir de la tête n'est pas cadré.

55. Lorthioir tente sa chance depuis l'extérieur, mais sa vollée file loin au-dessus de la barre.

54. Avec ce but, Rodez passe devant Plabennec et Bayonne au classement, pour pointer au 17eme rang provisoire.

52. Premier changement à Niort. Bacle remplace Tourenne.

51. BUT pour Rodez ! Alet ouvre le score de la tête, à la réception d'un centre d'Ursule, auteur d'une passe décisive pour sa dernière apparation.

47. A la pause, Plabennec mène à Pacy. Le Raf se retrouve donc pour l'instant à la 19eme place.

46. Rodez donne le coup d'envoi de la seconde période.

45. M. Falcone siffle la pause.

42. Corner pour Niort, sans danger pour le Raf.

40. Pour la dernière de leur coach, les Ruthénois souffrent mille maux à se procurer une occasion.

34. Le spectacle n'a pas de quoi contenter les quelques 700 spectateurs venus assister le match.

30. Le rythme a toujours du mal à s'accélérer.

27. Alet est esseulé au second poteau, à la réception d'un centre de Moura-Komenan, mais ne cadre pas sa reprise de la tête.

24. Les Deux-Sévriens dominent territorialement depuis le début de la rencontre.

21. Chazottes dévie en corner une frappe de Hebras. Sur le coup de pied de coin, Chazottes s'interpose devant un tir de Dembélé.

20. Premier corner pour le raf. Tranquille pour Aubeneau.

18. Darchy dévie un long ballon de Beuve vers Alet, mais Aubeneau est plus prompt.

14. Une-deux Glombard-Diaw. Chazottes anticipe bien, et récupère le cuir devant les pieds de l'avant-centre niortais.

11. Diaw s'écroule dans la surface. M. Falcone ne se laisse pas abuser, il faut dire que le premier défenseur était loin du Niortais !

9. Le premier corner de la rencontre, en faveur de Niort, ne donne rien.

8. Dembélé allume la première mèche, mais son tir passe loin du cadre.

6. Le match débute sur un rythme de sénateur. Ca sent les vacances !

3. Cette rencontre est la dernière de Franck Rizzetto sur le banc ruthénois, ainsi que pour Gregory Ursule, qui mettra un terme à sa carrière de joueur. La fin d'un cycle

1. C'est parti ! Niort a donné le coup d'envoi.

0. Les équipes entrent sur la pelouse. Le dernier match de la saison n'a plus d'enjeu pour les deux équipes. Niort est déjà assuré de son maintien depuis longtemps, alors que Rodez, depuis la semaine dernière, est relégué. Il reste toutefois un petit d'espoir d'être repêché administrativement.

13/05/2011

Football, National (40e j.) : Rodez - Cannes

Bonsoir et bienvenue au stade Paul-Lignon où le Rodez Aveyron Football, 17e et premier relégable, accueille à 20 heures l'AS Cannes, 5e, pour le compte de l'antépénultième journée.

LES EQUIPES

RODEZ : Beuve - N'Tolla, Mallein, Laneau, Ramond - Moura-Komenan, Ursule (cap.), Castanier, Lorthioir - Ekeng Ekeng, Bouscarrat.

Remp. : Chazottes - Patin, Laoudihi, Alet, Sané.

CANNES : Gavanon - Scotto (cap.), Di Bartoloméo, Rambier, Cériélo - Le Parmentier, N'Diaye, Kebbal - Uzamukunda, Armand, Leroy.

Remp. : Radic - Neumann, Lopez-Peralta, Raddas, M'Bow.

Arbitre : M. Miguelgorry.

LE DIRECT

RODEZ 0 - CANNES 2

90e+4. Quelques Ruthénois sortent sous les applaudissements.

90e+4. C'est fini à Rodez. Les joueurs ruthénois ont bien compris que le maintien serait très compliqué à obtenir et rentrent aux vestiaires les mains sur la tête ou restent prostrés sur la pelouse.

90e+2. Ce qui n'empêche pas M. Miguelgorry de siffler un penalty pour Cannes sur une faute de Beuve. Raddas se charge de la transformation mais trouve... le poteau !

90e+1. Le stade se vide peu à peu dans un silence de cathédrale...

89e. BUT pour Cannes ! Sur un corner, le ballon revient miraculeusement sur M'Bow qui, à sept mètres du but, n'a plus qu'à marquer.

88e. Le rythme est retombé. Mais les fautes se succèdent encore et encore.

86e. Patin place sa tête. Au-dessus.

85e. Coup franc à 30 mètres face au but cannois. Lorthioir se présente et obtient un corner.

83e. Lorthioir s'arrache encore une fois. Son centre ne trouve malheureusement que les gants de Gavanon.

81e. Si le score en restait là, Rodez serait 18e, à deux points de Gap, premier non-relégable.

81e. Dernier remplacement à Cannes. Uzamukunda cède sa place à Raddas.

78e. Laoudihi part dans un slalom effrené et tente sa chance de l'angle de la surface. Petit filet.

76e. Bouscarrat contourne son adversaire et tire de près. Gavanon claque le cuir.

75e. Zvunka n'arrête pas d'haranguer ses troupes pour qu'elles ne lâchent pas.

74e. Corner pour Cannes. Bien capté par Beuve.

72e. Cannes trouve encore le poteau, cette fois-ci par Leroy d'une frappe limpide aux dix-huit mètres.

71e. Le message est clair désormais. On joue le tout pour le tout côté ruthénois avec pas moins de cinq joueurs offensifs sur la pelouse.

70e. Dernier remplacement au Raf avec l'entrée de Laoudihi en lieu et place d'Ursule.

68e. La fatigue commence à se faire sentir chez les Aveyronnais.

67e. Changement au Raf. Alet remplace Ekeng Ekeng.

67e. Les Rouergats ne vont pas lâcher pour autant. Et continuent à se porter vers l'avant.

64e. Le 2e but n'était pas loin ! Armand, une nouvelle fois, se présente face à Beuve, le dribble et frappe. Patin repousse sur sa ligne avant qu'un Cannois ne tire à nouveau. Beuve est à la parade.

62e. BUT pour Cannes ! Mais voilà, ce qui devait arriver arriva. A trop se livrer, le Raf a laissé des espaces. Uzamukunda en profite et déborde avant de servir au point de penalty Armand qui trompe Beuve tranquillement. Cruel...

61e. Une chose est sûre : l'envie affichée est bel et bien celle d'une équipe qui veut se sauver.

60e. Les Ruthénois donnent tout en ce moment. Et se ruent littéralement à l'abordage. Attention à ne pas non plus s'exposer...

59e. Encore un corner. Après un cafouillage, le ballon est repoussé.

59e. Enième corner pour le Raf. Gavanon s'interpose et dégage du poing.

57e. Changement à Cannes. Kebbal cède sa place à M'Bow.

56e. D'autant que le Raf est plus que jamais au pied du mur puisque Colmar mène actuellement à Créteil, 2-0.

55e. Le public l'a bien senti et pousse d'une seule et même voix.

53e. Depuis le retour des vestiaires, les coéquipiers de Castanier sont transfigurés. Et sont de plus en plus tranchants. A l'image de Lorthioir et Moura omniprésents.

52e. Lorthioir transmet astucieusement à Bouscarrat. L'attaquant du Raf évite Gavanon puis frappe. En déséquilibre, il ne peut redresser le cuir qui est dévié en corner. Corner dégagé par la défense azuréenne.

50e. Nouvelle énorme occasion pour Lorthioir et Rodez. Trouvé par Moura-Komenan d'une superbe transversale, Lorthioir élimine son vis à vis et allume une mèche de l'entrée de la surface. A quelques centimètres du poteau cannois.

48e. Bouscarrat s'écroule dans la surface cannoise. M. Miguelgorry ne bronche pas.

46e. Ni Rizzetto ni Zvunka n'ont procédé à des changements.

46e. C'est reparti.

45e+3. C'est la pause ici au stade Paul-Lignon. Et, si le tableau d'affichage est encore vierge, c'est bel et bien Cannes qui mène aux points grâce à plusieurs grosses occasions. Rodez est encore en vie mais va devoir hausser son niveau de jeu s'il veut espérer quelque chose.

45e. Sur le corner, Patin tente la reprise. A côté.

44e. Ca va d'un but à l'autre en cette fin de première période. Moura est à la frappe, Gavanon à la claquette en corner.

43e. Poteau pour l'AS Cannes ! Armand s'échappe seul dans le dos de la défense du Raf, évite Beuve et, devant le but vide frappe sur le poteau. Ouf...

41e. Bon coup franc pour Rodez. Lorthioir, évidemment, se charge de le frapper et oblige Gavanon à repousser en corner. Corner dont Gavanon s'empare facilement.

39e. Coup franc plein axe à 40 mètres du but de Gavanon. Lorthioir le manque totalement et l'expédie directement sur le crâne d'un défenseur.

37e. Il ne se passe pas grand-chose sur la pelouse. En revanche, l'ambiance est réellement électrique.

34e. Le public de Paul-Lignon commence sérieusement à s'impatienter.

33e. Ekeng Ekeng n'est pas bien dans ses baskets. Et tergiverse trop alors qu'il pouvait frapper de l'entrée de la surface. 

30e. Le Raf éprouve toutes les peines du monde à construire. Et n'opère quasiment que par de longs ballons trop prévisibles pour l'arrière-garde cannoise.

28e. Du coup, la défense rouergate se réorganise : Mallein passe à droite et Patin vient se placer dans l'axe. Comme lors de la seconde mi-temps à Strasbourg.

27e. Le bandage n'a pas suffi. N'Tolla cède finalement sa place à Patin.

27e. La tension est vraiment palpable dans les rangs du Raf.

25e. Au prix d'un bandage sur la cuisse, N'Tolla peut finalement regagner ses partenaires sur la pelouse.

24e. Grosse chaleur sur le but ruthénois. Leroy s'infiltre dans la surface et sert Kebbal seul au point de penalty. Le tir du Cannois est miraculeusement repoussé sur sa ligne par Ramond directement sur Beuve qui capte le cuir. 

23e. Le Raf est à dix en attendant un arrêt de jeu.

21e. Sur un duel à l'épaule, N'Tolla fait signe au banc en boîtant. Patin est parti à l'échauffement.

18e. Les débats sont engagés ce soir. Visiblement, aucune des deux équipes ne veut lâcher une once de terrain.

17e. Darchy suspendu, c'est Ekeng Ekeng qui est chargé d'animer l'attaque "sang et or" en compagnie de Bouscarrat. Plutôt bien pour le moment.

16e. Clin d'oeil du destin, Lopez-Peralta avait failli rejoindre le Raf lors de la première saison de Rodez en National.

15e. Premier remplacement donc de la partie. A Cannes, N'Diaye sort pour Lopez-Peralta.

13e. Un retour qui pourrait bien sceller les retrouvailles de N'Diaye avec le Raf puisqu'en tombant, celui-ci s'est visiblement fait mal à l'épaule.

12e. Superbe action de N'Diaye qui mystifie le milieu ruthénois d'un crochet, s'engouffre et file au but. Mas c'était sans compter sur un retour in extremis de N'Tolla dans les pieds de l'Aveyronnais de Cannes.

10e. A noter que donné incertain avant la rencontre, N'Tolla, après un essai, a finalement été aligné titulaire sur le côté droit de la défense rouergate.

6e. Lorthioir se charge du corner. Ekeng Ekeng, esseulé, est à la réception mais ne cadre pas sa tête.

5e. Grosse occasion pour le Raf. Bouscarrat déborde et trouve Lorthioir dans la surface. Après un contrôle, l'ex-Sedanais frappe mais n'appuie pas assez son tir. Gavanon repousse du bout des doigts en corner.

4e. La preuve, sur son côté gauche, Leroy provoque et centre. Mallein dégage en corner juste devant Uzamakunda. Le corner est renvoyé par la défense.

3e. Pour autant, après quelques instants, il est clair que Cannes n'est pas venu pour faire de la figuration.

1re. Alors qu'il ne reste plus que trois journées, le Raf est dans l'obligation de s'imposer s'il veut espérer encore se maintenir en National. Pour Cannes, la donne est différente puisque la montée, objectif avoué, est déjà manquée.

1re. C'est parti ! Ekeng Ekeng et Bouscarrat donnent le coup d'envoi.

Football, National (40e j.) : Rodez - Cannes

Bonsoir et bienvenue au stade Paul-Lignon où le Rodez Aveyron Football, 17e et premier relégable, accueille à 20 heures l'AS Cannes, 5e, pour le compte de l'antépénultième journée.

07/05/2011

Foot - National (39e j.) : Strasbourg - Rodez

Bonsoir et bienvenue au stade de la Meinau où le Racing Club de Strasbourg, 4e et toujours en course pour l'accession en L2, accueille le Rodez Aveyron Football, 17e et premier relégable, à 18 heures.

LES EQUIPES

Strasbourg : Gurtner - Pichot, Sikimic (cap.), Outrebon, Tchato - Peuget, Betsch - Yenga, Noro, Ketkéophomphone - Ledy.

Remp. : Kéhi - Donzelot, Genghini, Hadji, Brahmia.

Rodez : Beuve - Ramond, N'Tolla, Laneau, Lorthioir - Patin, Ursule (cap.), Laoudihi, Moura-Komenan - Ekeng Ekeng, Darchy.

Remp. : Chazottes - Castanier, Alet, Bouscarrat, Sané.

Arbitre : M. Mezouar assisté de MM. Simon et Boutry.

LE DIRECT

STRASBOURG 2 - RODEZ 1

90e+2. Et M. Mezouar met un terme aux débats. Au grand dam des Ruthénois qui regagnent les vestiaires tête basse et sûrement déçus d'avoir concédé aussi vite l'ouverture du score. Que les trois dernières journées s'annoncent difficiles pour un Raf qui court plus que jamais après son maintien.

90e+2. Le cuir revient toutefois aux Ruthénois qui se procurent même une ultime occasion lorsqu'Alet reprend au point de penalty. Mais Gurtner se couche facilement sur le ballon.

90e+1. Les Ruthénois repartent à l'abordage mais N'Tolla, décidément pas bien dans ses baskets aujourd'hui, tente une frappe de 45 m. Et rend la balle aux Alsaciens.

90e. Hadji s'infiltre dans la surface mais Laneau veille au grain et concède le corner. Lequel ne donne rien.

87e. Alet s'essaie au tir lointain. A côté.

87e. Au contraire d'Hilali, évidemment conspué.

86e. Dernier changement à Strasbourg. Hadji remplace Noro, acclamé par les Ultras. Tout comme Fournier d'ailleurs.

85e. Moura montre des signes d'agacement alors qu'il est oublié par Lorthioir.

84e. Alors que les corners s'enchaînent en faveur du Racing, les Ultras ont quitté leur virage pour venir manifester pacifiquement au pied de la présidentielle.

82e. Au tour de Bouscarrat de profiter d'une approximation de la défense adverse mais son tir file largement au-dessus alors que Rizzetto et Fournier se disent quelques gentillesses au bord du terrain.

81e. La frappe de Ramond file en six mètres.

81e. Tout est encore possible. Voilà qui relance le Raf. D'ailleurs, les Ruthénois l'ont bien compris et insistent face à des Strasbourgeois bien endormis.

78e. Nouveau remplacement au Racing. Ketkéo sort pour Genghini.

77e. BUT pour Rodez ! Une nouvelle fois, le Raf obtient un coup franc bien placé. Cette fois-ci, Lorthioir le frappe bien. Gurtner est surpris et repousse directement sur Bouscarrat qui marque de la tête à bout portant.

76e. Rizzetto a beau donner de la voix, ses hommes enchaînent les erreurs techniques.

74e. Le changement a donc lieu à Rodez. Et c'est Darchy qui rejoint le banc alors qu'Alet foule la pelouse de la Meinau.

72e. 5 749 spectateurs assistent à la rencontre alors qu'Ursule, touché dans un duel sort pour se faire soigner et qu'Alet se prépare à faire son entrée.

70e. Plus rien ou presque ne semble pouvoir inquiéter les Strasbourgeois qui gèrent leur fin de match et laissent tranquillement les Rouergats centrer dans le vide.

68e. Remplacement à Strasbourg. L'auteur du 2e but, Yenga, cède sa place à Brahmia alors que les supporters entonnent désormais un "aux armes".

66e. Darchy et Bouscarrat ont beau aller au charbon sans se décourager, la défense alsacienne est bien difficile à bouger.

64e. Que de centres totalement ratés côté Raf. Cette fois-ci, c'est Ursule qui s'y colle et expédie le ballon directement en six mètres.

62e. Très bon coup franc obtenu par Moura à 20 mètres quasiment face au but. Lorthioir et Patin se présentent. Le premier frappe... dans le mur.

60e. Après une heure de jeu, on voit vraiment difficilement comment Rodez pourrait revenir dans ce match même si les entrées de Bouscarrat et Castanier ont fait du bien.

58e. Malgré le faible nombre de supporters, le Kop des UB 90 ne faiblit pas. Heureusement car l'ambiance laisserait sérieusement à désirer sans eux.

56e. Après une mauvaise relance plein axe de Patin, Peuget arme une grosse frappe de 20 mètres. Beuve claque en corner. Le coup de pied de coin est inoffensif.

55e. Moura, encore lui, trouve Bouscarrat d'un centre. Poussé dans son dos, l'attaquant réclame un penalty. M. Mezouar ne l'entend pas de cette oreille et laisse le jeu se dérouler.

54e. Les Ruthénois n'ont pas abdiqué à l'image d'un Moura toujours aussi combattant et d'un Lorthioir qui enchaîne les petits ponts. Mais Gurtner est toujours aussi tranquille.

53e. A noter qu'en remportant ce match, Strasbourg empêcherait indirectement Amiens de retrouver la Ligue 2 dès ce soir.

50e. On assiste à une reprise plutôt tranquille. Les Strasbourgeois font circuler la balle mais ne porte pas vraiment le danger. Les Rouergats, eux, tentent bien de centrer. En vain.

47e. Avec ces deux changements, Rizzetto a choisi de réorganiser son équipe : Patin a glissé en défense centrale, N'Tolla a repris son couloir droit alors que Lorthioir a retrouvé son poste de prédilection sur le côté gauche du milieu.

46e. C'est reparti à la Meinau. Rodez met immédiatement le pied sur le ballon.

46e. Changement à Rodez. Laoudihi cède sa place à Castanier et Ekeng Ekeng sort pour Bouscarrat.

45e+3. C'est la mi-temps ici à la Meinau où le Raf s'est rendu la partie très compliquée en encaissant un but après seulement 45 secondes de jeu. On voit mal comment il pourrait renverser la situation.

45e+2. Dans sa zone technique, Rizzetto ne décolère pas depuis le début du match.

45e. Le 3e but n'était pas loin. Sur un coup franc de Noro, une nouvelle fois très bien tiré, Outrebon, monté aux avant-postes, se saisit du ballon et sécroule. M. Mezouar ne bronche pas.

42e. En tout cas, malgré les absences de plusieurs titulaires offensifs, Strasbourg ne semble pas vraiment peiner à trouver des brèches.

41e. C'était le pire moment pour encaisser un nouveau but. L'apathie coupable de l'arrière-garde aveyronnaise y est aussi pour beaucoup.

39e. BUT pour Strasbourg ! Betsch est au débordement, les défenseurs ruthénois à l'hésitation et Yenga, tranquille, à la frappe du point de penalty. Attention pour le Raf, l'addition pourrait vite se corser.

38e. Le corner est mal repoussé par Patin. Tchato en profite et expédie un missile. Ramond sauve sur sa ligne de la tête. Non sans un bon mal de crâne !

37e. Coup franc dangereux de Noro. Mais un Ruthénois repousse en corner de la tête.

36e. Et M. Mezouar commence également à donner du sifflet.

35e. Est-ce la chaleur ou les efforts consentis depuis le début ? Quoi qu'il en soit, le rythme du match commence à baisser nettement.

33e. Superbe intervention de N'Tolla dans les pieds de Yenga.

32e. Les Ruthénois, eux, arrivent à construire, produisent de belles séquences mais le dernier geste voire l'avant-dernier sont trop déficiants pour espérer quelque chose. La preuve avec ce centre de Laoudihi totalement manqué.

30e. Les Strasbourgeois aiment visiblement passer par les côtés. Toutes leurs occasions, et le but, sont venus de centres.

28e. Et ce n'est pas Olivier Cassan, venu en voisin de Metz, qui doit bouder son plaisir même si le score ne doit pas forcément lui plaire.

28e. Les temps morts sont rares aujourd'hui. Difficile de respirer tant les occasions se succèdent et le jeu plaisant.

26e. Noro déborde et centre vers Ledy. Patin coupe la trajectoire et repousse en deux temps en corner. Cornersans conséquence.

25e. Darchy prend sa chance sur coup franc. Son tir de 25 m va mourir au ras du poteau droit de Gurtner qui était cependant sur la trajectoire.

22e. Oui, difficile d'imaginer que le score en reste là. Strasbourg est passé plusieurs fois tout près d'aggraver la marque alors que le Raf, lui, aurait bien pu revenir.

21e. Superbe action ruthénoise. Après une récupération de Patin au milieu, le ballon file jusqu'à Darchy puis Patin et Ekeng Ekeng. Le centre du Camerounais arrive jusqu'à Moura dont la volée flirte avec le poteau d'un Gurtner cloué sur place.

19e. Sinon un contre pour Strasbourg. Mais le centre en retrait d'un Alsacien est coupé in extremis par Ramond devant Ledy. Le corner ne donne rien.

18e. Coup franc intéressant pour Rodez. Mais gâché par Lorthioir et Patin dont la combinaison ne donne rien.

17e. Nouvelle chaleur sur le but de Beuve. Yenga s'échappe côté droit et centre en retrait au sol. Noro, au point de penalty, contrôle et écarte sur Ketkéo dont le tir à bout portant est miraculeusement sorti par Beuve. Ouf !

14e. Ekeng trouve Darchy dans la surface. A la lutte avec un défenseur, l'ex-Clermontois se présente face à Gurtner mais, sous la pression, manque son tir qui frôle le poteau.

11e. Malgré l'accord trouvé vendredi entre la SASP et l'association, les supporters se font vindicatifs. Outre une banderole pour le moins explicite envers le président du club ("Hilali dégage"), ceux-ci ont également déployé un autre message : "ici c'est le coeur du club, à Londres son trou du c... !" Ambiance.

10e. Lancé dans le dos de la défense, Noro se présente face à Beuve mais tergiverse trop. Lorthioir, revenu en catastrophe, repousse. Le KO était tout proche.

9e. Preuve est en tout cas faite que les conflits internes et les menaces de dépôt de bilan qui ont cours à Strasbourg ne déteignent pas sur les joueurs.

8e. Malgré tout, depuis l'ouverture du score strasbourgeoise, ce sont bel et bien les "sang et or" qui monopolisent le cuir. Strasbourg opère déjà en contres.

7e. La dernière fois que le Raf avait connu un tel début de match, c'était à Amiens et le match avait viré à la correction (5-1).

6e. Ekeng Ekeng obtient le premier corner de la rencontre. La tentative de Lorthioir trouve Gurtner.

4e. Pris à la gorge, le Raf va devoir sortir de ses retranchements. Moura l'a bien compris et part en dribble côté gauche. Il passe trois Alsaciens et frappe. Dans la niche de Gurtner.

3e. Bon coup franc pour le Raf sur le côté gauche. Lorthioir s'en charge. Darchy place sa tête mais, en déséquilibre, l'attaquant rouergat ne parvient pas à redresser la trajectoire. Touche.

1re. BUT pour Strasbourg ! Ca ne pouvait pas commencer plus mal... Sur le tout premier centre de la partie signé Ketkéo, N'Tolla dévisse totalement son dégagement et trompe Beuve d'un lob.

1re. C'est parti ! Strasbourg lance les hostilités.

0. Pour finir sur les statistiques, Strasbourg reste sur 16 matches consécutifs sans défaite.

0. Comme au Vélodrome de Marseille, Van Halen résonne et les acteurs pénétrent sur la pelouse.

0. L'ampleur du défi pour le Raf est à la hauteur de l'histoire du Racing. En effet, Strasbourg n'a tout simplement jamais perdu à La Meinau cette saison (10 victoires et 8 nuls) engrangeant 38 points sur 54 possibles !

0. C'est un match capital pour les deux équipes qui va débuter dans quelques instants. Strasbourg, 4e, est à la lutte avec Guingamp (actuel 3e et vainqueur hier 4-1 d'Orléans), pour la dernière place synonyme de L2. Rodez, 17e et premier relégable, est, lui, en course pour le maintien.

0. Confronté aux forfaits de nombreux défenseurs, Franck Rizzetto a tranché : Patrick N'Tolla évoluera dans l'axe de l'arrière-garde ruthénoise aux côtés de Guillaume Laneau. Julien Lorthioir devrait, lui, prendre place dans le couloir gauche et Cyril Ramond à droite.

0. Les joueurs viennent de rentrer aux vestiaires. A noter qu'il fait chaud voire très chaud sur la très bonne pelouse du magnifique stade de la Meinau.